Breaking news Chronique autour du pacte de Marrakech

Le pacte de Marrakech, une solution contre la migration illégale ?

C’est dans ce Monde mouvementé et fragmenté par les inégalité entre pays, à toutes les échelles que le concept de migration puise son essence. Depuis toujours, la migration fut la conséquence d’instabilités politique et économique extrêmes dans un pays, ou du manque d’opportunités aux seins du pays concerné. Depuis longtemps la migration était un point noir dont tous le monde voulait se débarrasser c’était un sujet tabou et les frontières se fermaient toujours à tous les migrants illégaux . Cette xénophobie résulte d’une action normale qui n’est d’autre que le patriotisme et la volonté de garder l’identité du pays ainsi qu’une peur de prendre une lourde responsabilité qui s’additionnera au combat quotidien que chacun des pays mène chaque jours, pour améliorer les conditions de vie de ces citoyens.
Cependant, ces dernières années la migration illégale a connut un pic considérable avec surtout l’instabilité politique au moyen orient, le djihadisme en Afrique subsaharienne et un peu partout dans le monde mais très impactant en Syrie par exemple…
Vous l’aurez compris la migration illégale s’explique, et cette dernière très accentués, donne lieu à une massive vague de morts au côtes de la mer méditerranée . En effet ce sont chaque secondes, chaque minutes , heure et jour que de milliers de clandestins tentent en vain de s ‘échapper de ces conditions de vie horribles qu’ils n’ont surtout pas choisit… puisqu’on ne choisit pas nôtre lieu de naissance.
Dans ce contexte qui est le nôtre aujourd’hui, leur volonté est de lutter contre leur désespoir et leur seule issue est de fuir.
Aujourd’hui à la différence du passé, la migration concerne tout le monde ; autrement dit, tous les pays sont concernés. Vous vous demandez sans doute pourquoi, la réponse est que tous simplement ce type de migration illégale que nous rencontrons aujourd’hui est accentuée, la côte italienne par exemple est constamment remplies de migrants, (morts la plupart du temps) ainsi la gestion de cette migration clandestine massive dans la cote méditerranéenne italienne devient de plus en plus ingérable et au regard de la loi internationale des droits de l’Homme, l’Italie doit être soutenus par d’autres pays. C’est ce qui s’est passé car l’Allemagne a accepté d’accueillir avec l’Italie ces migrants mais encore une fois sa ne suffisait pas car cette migration ne se terminait pas…
La prochaine étape donc, est de résoudre ce problème plus en profondeur en visant bien sûr à détruire les piliers de cette migration illégale qui sont je le rappel, une instabilité politique et économique extrême ainsi que le manque aigu d’opportunités. Mais cela prendra beaucoup de temps c’est pour cela qu’une première étape vers cet objectif serait de positiver et rendre cette migration illégale benifique pour le migrant et le pays receveur pour que justement cette migration cesse de devenir un poids pour le pays receveur mais qu’elle en devienne une ressource. Cette vision stratégique de la migration illégale ainsi que son objectif primaire sont inscrits dans le pacte de Marrakech du 18 décembre 2018 . En effet, l’idée principale de ce pacte est de promouvoir des migrations sures ordonnées et régulières . Cette idée est déclinée en plusieurs objectifs parmi eux : la lutte contre les problèmes structurels qui poussent les migrants au départ, ainsi que la facilitation du retour, de la réadmission et de la réintégration des migrants dans leur pays de départ.
Selon la journaliste Elke Halefeldt de Heise online, le pacte de Marrakech fait suite à un autre texte de l'ONU présentant différents scénarios démographiques pour l’Europe paru en mars 2000 et envisageant des « migrations de remplacement » intitulé « Migration de remplacement : une solution au déclin et au vieillissement des populations . En ce sens le pacte de Marrakech rappel bien les bénéfices qu’un pays peut tirer d’une migration puisque il rebondit sur cette logique de migration de remplacement que je trouve attrayante en termes de résolution de manière efficace de ce problème international qui est la migration illégale. En plus de cela les pays signataires de ce pacte dont le Maroc, s’engagent non seulement à accueillir les migrant, mais à promouvoir leur intégration statuaire dans leur pays d’accueil , en s'engageant « à éliminer toutes les formes de discrimination et à condamner et combattre les expressions, les manifestations et les actes de racisme, de discrimination raciale, de violence et de xénophobie visant tous les migrants », notamment par des « campagnes de sensibilisation » du public4. Il invite également les États signataires à « sensibiliser et informer les professionnels des médias sur les questions migratoires. Ainsi je trouve que dans cette action on prévient la violence je m’explique :
Comme nous avions évoqué précédemment, dans nôtre contexte, la migration est une tentative de fuite contre le désespoir profond qu’éprouvent les personnes dont la situation économique et politique du pays n’est pas stable à un degrés trop élevé, si on ne considère pas cet effort qui est celui d’essayer de trouver une solution face à une telle situation chose que les migrants essaye de faire, cela risque de causé une frustration énorme qui pourra être plus tard l’origine de future violence conséquentes comme des actes terroristes. En effet Amnesty international élucide bien ce lien de causes-conséquences qui existe entre le sentiment d’être rejeté par le monde et la survenue d’actes terroriste comme le montre la citation suivante : « Le « terrorisme international » ressurgit chaque fois qu’un monde en évolution (trop) rapide donne l’impression - subjective ou objective - à de trop grands groupes de gens qu’ils sont marginalisés », explique le professeur belge Rik Coolsaet . Sans aller vers des situations extrême cela serait à l’encontre de la déclaration universelle des droit de l’Homme et du citoyen (que tous les pays sont tenu de respecter à l’échelle international) et plus précisément, du 1er article de cette déclaration : <<Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.>> Ainsi sur le plan de la migration, ce pacte est la parfaite garantie de ce 1er  article de la déclaration universelle des droits de l’Homme puisque en le respectant on reconnaît la dignité du migrant leurs droits en temps qu’être humain doués de raison et enfin ce pacte illustre un certain esprit de fraternité.

Rédactrice : Berrada Kenza, étudiante en Global BBA d'emlyon campus Casablanca
Inspiré de :

https://www.amnesty.be/je-veux-agir/agir-localement/agir-a-l-ecole/l-espace-enseignants/enseignement-secondaire/dossier-papiers-libres-2005-les-derives-identitaires-identites-et/terrorisme_causes
https://www.lemonde.fr/international/article/2018/12/19/le-pacte-de-marrakech-sur-les-migrations-ratifie-largement-a-l-onu_5400008_3210.html